TM404 – TM404

Andreas Tilliander est suédois, DJ et producteur de musique électronique. Comme ce site est consacré aux personnalités suédoises, nous lui avons destiné cet article.
 

Nouveau projet, nouveau nom : Andreas Tilliander, Mokira, et maintenant TM404. Mais aussi Lowfour, Rechord, Komp, Kondens (duo avec Stefan Thor). Insaisissable. Ce que je connaissais de la musique d’Andreas (on va rester là-dessus), c’était une électro-pop un peu molle et facile, très organique, imprégnée néanmoins d’une certaine froideur nordique. Ci-dessous l’exemple de Caught In A Riot, remixé des tonnes de fois.
 


 


 

Mais j’ai appris entre temps que tous les quinze jours le mec changeait de projet, de style et de blaze. Du coup, ça fait dix ans qu’il pond des EP un par un sous des noms différents, saupoudre les discothèques de ses petites perles musicales et échappe à la chronique. TM404, releases KM029 et KMCD04 chez Kontra (puisqu’on est dans les numéros de série …) c’est sa manière de rendre hommage aux célèbres synthés de Roland en proposant un projet destiné au live : enregistré, filmé, et bientôt joué en live. Tout ça lui-même. Regardez plutôt :
 


 

Mais le mieux dans cette affaire, c’est les titres :

Tracklist CD (* = sur version vinyle) :

1. 303/303/303/606 *
2. 303/303/303/303/606 *
3. 202/303/303/303/606/606 *
4. 303/303/303/303/707/808 *
5. 202/303/303/303/808
6. 202/202/303/303/606 *
7. 303/303/303/303/808
8. 303/303/303/303 *

 

Mais où est passé le 404 ? Il n’y a pas de 404. Il n’a jamais existé. La petite histoire, c’est que le chiffre 4 en japonais (shi) est trop proche de shinu qui signifie mourir. TM404 (aka Andreas Tilliander, on le rappelle) utilise ici la MC-202, la TB-303, la TR-808 et la TR-606 et donne à ses titres les noms des ingrédients : pour la troisième piste par exemple il faut trois 303, deux 606 et une 202. Malin ? Je sais pas. Marrant, c’est certain.
 


 

Acid, rétro. Mais dans une optique de recherche musicale et non de dancefloor. Il le dit lui-même : “the record is a bit too low-key to work on the dance floors” et “I’ve chosen to make the songs poly rhythmic“. Donc rétrospection et introspection. Ambient, progressif, dubby. Avec une admirable méticulosité, un penchant certain pour les bidouilles hardware et un côté geek bien prononcé (on adore les geeks ici, on ne le dira jamais assez) TM404/Andreas/Mokira/… revient sur un monument de la musique électronique en produisant un album exclusivement à partir de ces synthés. Un grand hommage aux mascottes de l’acid house, pour certains genre fondateur de la musique électronique telle qu’on la connaît aujourd’hui.
 

Andreas Tilliander + autres blazes : Soundcloud, Facebook.
Kontra : Site Officiel.

Léonard · Articles du même auteur · Facebook