T-Shirts & Graphism from friends on Rose Au Carre

Aujourd’hui on va vous parler d’un site ou plutôt d’un concept : Rose Au Carré.L’idée est que chaque semaine et pour officialiser son entrée dans le collectif, un artiste présente son projet sur un tee-shirt ROSE AU CARRE. Ce baptême original concentre toutes les ambitions du site : faire vivre l’art et découvrir de nouveaux talents.

 

Alors pourquoi on a décidé de vous parler de ce site ? Tout d’abord, parce qu’on trouve le concept très frais et novateur mais également parce que nos amis y prennent part.

_______________________________________________________
On commence par un petit tour du côté de Grenoble où certains de nos amis ont démarré un label de musique nommé : NYMPHONY REC. Ils ont pris part au concept Rose Au Carré et sortiront leur teesh de la semaine prochaine ce jeudi, dont voici le visuel :
Si il vous plaît, profitez en ! Il sera disponible à 24€ du 14 au 21 avril en tant que Teesh de la semaine puis passera à 30€, le tout à l’adresse suivante :
http://www.rose-au-carre.com/

 

Pour l’occasion, leur manager a également été interviewé par le site. Je vous laisse donc lire, ça vous permettra de mieux les connaître :

 

Interview Rose Au Carré à Nymphony Rec :
 

> Nymphony Records est le label de musique de l’ESC Grenoble, que fais-tu ?
“Yep ! En arrivant à l’ESC Grenoble, la petite idée de créer un label de musique dans une école de commerce me trottait dans la tête. La Zone Art, Bureau des Arts de l’école nous l’a permis. Avec trois amis, nous avons lancé ce projet un peu fou et surtout très addictif ! Concrètement, nous avons décidé de faire fonctionner le label comme une micro-entreprise. Notre but est de promouvoir les artistes de l’école en leur assurant une communication poussée, en leur donnant une visibilité à travers des évènements et des supports marketing, et en leur apportant une structure adaptée à leur besoin mais en même temps assez professionnelle. Mon rôle en somme, est d’assurer la cohésion et l’avancement des projets du label dans une saine émulation : je manage une équipe de plus de 20 personnes réparties en pôles et en contact permanent avec nos artistes.”

 

> Quelle sont tes influences ?
Nous sommes un label polygamme dans le sens où on produit aussi bien de la soul/funk que du rock, du rap ou des musiques électroniques – le tout réuni autour d’une identité visuelle forte : le pentagone ! Mes influences sont donc très éclectiques. J’ai été bercé par la scène électro lyonnaise et mon cœur appartient au zouk antillais et au rap français. Au sein du label, il y a des fans de motown, de hip-hop et de funk/rock !”

 

> Veux-tu nous parler de ce que tu as mangé hier / de ton dernier rapport sexuel ou d’un projet tout frais ?
“Je me nourris essentiellement de plancton car je suis une méduse. Pour le rapport sexuel, la décence m’oblige à me taire, ça compromettrait une jeune fille de Nymphony Rec. Hmm non, UN projet tout frais ? C’est impossible ! Il y en a trop. A l’heure actuelle, nous travaillons sur des clips, les enregistrements, l’élaboration continuelle des supports web, les concerts de nos artistes à gauche et à droite (le dernier en date étant à Val d’Isère), et bien sûr le partenariat avec Rose Au Carré ! Le projet le plus prenant et qui est en définitive la raison d’être de Nymphony Rec est la création du studio d’enregistrement dans l’école. C’est un travail de longue haleine qui demande beaucoup de passion et d’investissement, la consécration en somme !”

 

> De quel moment est tu le plus fier dans l’histoire de ton label ?
Nous en sommes fiers tous les jours. Problablement, le jour où le bureau de la Zone Art a permis au label d’exister / le jour où nous avons obtenu l’autorisation pour construire le studio d’enregistrement / quand nous avons vu le nombre de candidatures pour intégrer le label / quand nous avons fait le premier enregistrement dans une cuisine ! Mais il y aura encore pleins de beaux jours !”

 

> Pour toi quelles similitudes il y a entre s’exprimer sur un tee shirt et sur un instrument ?
“Dans les deux cas il faut avoir la fibre !”

 

> Un petit mot sur ROSE AU CARRÉ et ta participation au Teesh de la Semaine ?
“Merci Rose au Carré, vous êtes des chics types et la preuve qu’on peut lancer des projets innovants alors même qu’on est en école. Au plaisir de collaborer à nouveau !”

Pour conclure en musique, le son d’un de leur artiste Jah One sera diffusé pour l’occasion sur le site. Son morceau intitulé Novembre est vraiment réussi, très aérien et posé, ce son est à écouter :

Contacts NYMPHONY REC

SITE | TUMBLR | FACEBOOK | SOUNDCLOUD

_______________________________________________________

Notre second participant est un jeune graphiste lyonnais :FLOW EBERHARDT. Il a également collaborer avec Rose Au Carré pour sortir le tee-shirt de cette semaine dont voici le visuel :
Le teesh sera tiré à 100 exemplaires disponibles à 24€ également, disponible ICI.

Et voici une petite présentation du graphiste :

FLOW EBERHART / 19 ans et authentique depuis 1991. Etudiant en première année de communication visuelle à l’école d’Arts Appliqués Bellecour de LYON et Graphiste/Plasticien à ses heures perdues. Encore un jeune rookie dans l’ombre du milieu lyonnais mais bientôt dans RAMBO 4 ! Sa philosophie s’inspire des différentes cultures urbaines auxquelles il se destine. Il entend ne laisser personne indifférent en proposant sa propre vision du truc, la pointe de provoque qui va avec… Feel free to contact via FB! See ya!

FACEBOOK

Jeremy · Articles du même auteur · Contact · Facebook