Roman d’Amour – Téléphone Rouge EP (Heartcake)

Les gars d’Heartcake Musique savent y faire en matière de communication. Pour promouvoir Téléphone Rouge, le nouvel EP de Roman d’Amour, tous les blogueurs proches du label ont reçu une invitation personnalisée pour une écoute exclusive de l’album, via le site http://telephone.heartcake.fr/, accueillie par la voix de Roman lui-même.
Une manière super originale et réussie d’attirer l’attention sur le nouvel EP du fer de lance d’Heartcake, qui tout en étant un label modeste, a réussi en plus de deux ans à se faire un nom et une place sur la scène nu-disco française, et en grande partie grâce à Roman d’Amour.

 

Interviewé en mars dernier sur RadioElectroLyon, le jeune producteur nous révélait ses inspirations et sa volonté de ne pas être affilié à un style ou à une étiquette. Il le démontre clairement avec ce nouvel EP, qui surprendra ceux qui le suivent depuis un petit moment.

 
Téléphone Rouge est composé de titres aux sonorités différentes de celles qu’on avait pu connaître avec La Romance, Make Love Tonight ou les titres de Roman sur l’EP collectif Déshabillez-Moi. L’essence même des tracks reste inchangée, toujours empreint de romantisme, de sensualité et de kitch à la française. Les influences french-touch largement exposées dans ses précédents EPs ont été quelque peu écartées pour des sonorités plus actuelles, où l’habituel four-on-the-floor a laissé place à une construction rythmique plus variée, moins house et plus posée, proche de nombreuses productions nu-disco du moment.

 

Strong Enough ouvre l’EP et affiche d’emblée cette “rupture” dans le son de Roman d’Amour. Plus proche des sons UK house contemporains que de la french-house, le morceau surprend par sa couleur pop. Vocals dépitchés, synthés aériens et basse légère en font un morceau résolument chill, assez peu tourné vers les dancefloors. L’artiste réussit à nous prouver une nouvelle fois qu’il n’a pas pour seule ambition d’alimenter les dancefloors de tracks groovys mais qu’il souhaite élargir sa palette, tout en gardant cette touche de romantisme qui est la sienne. Strong Enough vous restera bien en tête, avec son petit vocal “cheesy frenchy” qui fait tout son charme.

 

Le morceau-titre Téléphone Rouge est plus proche du style habituel Roman d’Amour, avec ses samples cutés au milimètres, sa bassline savoureuse et ses mélodies rêveuses au synthé. Le tempo du titre reste toutefois calqué sur l’ambiance générale de l’EP, plus composé pour une écoute au casque que pour les clubs. Un morceau langoureux à écouter à deux, sous la couette, entourés de quelques bougies parfumées (les pétales de rose en option).

 

Starlette, troisième titre, est peut-être le meilleur de tous. Si la construction rythmique reste la même que sur le morceau précédent, Roman d’Amour y amène une touche de romantisme supplémentaire, exprimée par des synthés mielleux qui nous rappellent De Lux, autre morceau composé avec Ja Miron sur l’EP Déshabillez-Moi. Un morceau intéressant, même si on aurait aimé qu’il aille encore plus loin, qu’il se détache peut-être davantage de son enveloppe pop.

 

Roman d’Amour s’autoremixe pour clôturer l’EP en revisitant « Téléphone Rouge », dans une version teintée de house alimentée aux synthés 70’s assez séduisante. La petite sucrerie qui clôt Téléphone Rouge en douceur, une touche délicate qui nous fait préférer cette version à l’originale.

 
 

Téléphone Rouge marque donc un petit tournant dans la musique de Roman d’Amour. Moins tourné vers la french house, plus orienté vers les sonorités actuelles, ce nouvel EP augure peut-être un virage vers une musique plus chillwave que réellement house. Roman d’Amour garde toutefois sa patte, ses basslines d’une efficacité redoutable, ses synthés romantiques et ses voix délicieusement kitschs.
 
Roman d’Amour: Soundcloud / Facebook
HeartCake: Soundcloud / Facebook

Thomas · Articles du même auteur · Facebook