Review : Atoms For Peace – Amok

Amok fait partie de ces albums sortis en début d’année dont je me suis promis qu’il fallait que je vous parle. Premier album du groupe Atoms For Peace articulé autour de Thom Yorke (chanteur de Radiohead) et Michael “Flea” Balzary (bassiste des Red Hot Chili Peppers), vous l’aurez compris, dès le départ l’album ne pouvait qu’être bon.

 

Certes, Thom Yorke tient le rôle de chef d’orchestre, certes les morceaux sonnent très Radiohead (la faute a cette voix unique et si particulière) mais que diable puisque c’est bon ! L’association du chant,  de la guitare, de la basse, des percussions, du piano et du clavier leur permet de créer une multitude de sonorités différentes, tout en gardant une cohérence tout au long des neufs morceaux de l’album. Neufs titres dont (honnêtement) aucun n’est à jeter, tant chaque morceau bénéficie d’une incroyable richesse musicale. Il est clair que vous n’accrocherez pas à chacun d’entre eux, mais ils méritent tous qu’on y penche une oreille attentive.

 

Voici la tracklist :

  1. Before Your Very Eyes…
  2. Default
  3. Ingenue
  4. Dropped
  5. Unless
  6. Stuck Together Pieces
  7. Judge, Jury and Executioner
  8. Reverse Running
  9. Amok

 

Un lecteur regroupant l’ensemble des morceaux est disponible en bas de l’article.

 

  • Before Your Very Eyes…

Before Your Very Eyes… pourrait clairement être joué par Radiohead, néanmoins, il y a cette petite touche électronique caractéristique du projet Atoms For Peace apporté par les claviers et qui nous réjouit grandement. En effet, Radiohead version Electronica, pouvait-on espérer mieux ?

 

  • Default

Ne prenez pas peur en entendant les premières notes de Default, cet étrange synthé laisse rapidement place à l’incroyable voix de Thom Yorke qui semble se perdre au milieu des percussions et des rythmiques aux sonorités épiques et robotiques. Un morceau très futuriste qui ferait une bande son parfaite pour un vieux film de Sci-Fi. 

 

  • Ingenue

Ingenue, probablement l’un des plus beaux morceaux de l’album, le seul à être doté d’un clip dans lequel Thom Yorke et Fukiko Takase effectuent une danse désarticulée (qui n’est pas sans rappeler le clip de Lotus Flower de Radiohead) qui va se transformée en duo représentant la dualité Homme/Femme. Le morceau et le clip sont tout deux remplis de sensibilité et d’émotion.

 

  • Dropped

L’un des morceaux qui me touche le moins, le clavier est trop violent à mon goût, néanmoins au fur et à mesure de l’avancée du morceau, un certain équilibre est atteint avec la voix de Thom Yorke qui laisse ensuite place à un beau final.

 

  • Unless

Unless est un morceau très sombre et pourtant très beau. Les paroles très mélancoliques et l’association clavier/percus qui en devient obsessive font qu’on a l’impression de devoir lâcher prise face à un courant trop violent qui nous emporterait…

 

  • Stuck Together Pieces

Stuck Together Pieces, c’est le plaisir d’entendre Flea, bassiste des Red Hot accompagner la frêle voix de Thom Yorke. Une symbiose parfaite entre graves et aigus qui sont rejoints par une multitude d’instruments au fur et à mesure que le morceau avance.  Je dirais qu’il s’agit du morceau qui résume le mieux le groupe et son potentiel : 5 musiciens réunis autour de 7 instruments différents. Du grand Art.

 

  • Judge Jury And Excecutioner

Pas grand chose à ajouter à propos des trois derniers morceaux de l’album : Judge Jury And Excecutioner, Reverse Running et Amok qui réunissent des sonorités propres à Radiohead qui me rappellent l’album In Rainbows que j’adore. Ce trio conclut parfaitement l’album, un sans faute.

 

  • Reverse Running

 

  • Amok

 

 

Atoms For Peace : Facebook / Twitter / iTunes / Site Web

Jeremy · Articles du même auteur · Contact · Facebook