Report & Vidéo : Soirée Enover w/ Audiojack, Homework, Ankusha b2b Methaa

Le 19 janvier 2013, Enover nous faisait l’honneur et le plaisir d’inviter Audiojack ainsi que le duo Homework au Club Transbo, Ankusha & Methaa (poulains de l’écurie Enover) s’occupant du warm-up à l’aide d’un b2b efficace. Voici notre report et notre vidéo de la soirée : 

 

 

Ce soir, direction Lyon : Enover investit le Club Transbo avec Audiojack (Get Physical), Homework (Exploited Records) et ses deux protégés Ankusha b2b Methaa. Une line-up prometteuse !

 

On arrive un peu en avance au Club. Plusieurs groupes de personnes attendent patiemment l’ouverture de la salle. Les portes s’ouvrent. On découvre du balcon les deux grenoblois Ankusha et Methaa programmés en warm-up. Potes de longue date, contactés par Enover au tout début de l’asso, ils ne jurent que par la Deep House et la Techno. Forward de James Dexter, c’est ce genre de choses qu’ils aiment.

 

 

On s’en va poser nos affaires en backstage. De retour dans la salle, les deux DJs passent la main à Audiojack. Le britannique n’a ramené qu’une dizaine de CDs pour la soirée. Ils seront largement suffisants.

 

Face à lui, le dancefloor est bondé. Ce britannique signé chez Get Physical offre aux Lyonnais un set House rythmé. On ne passera pas à coté de No Equal Sides, premier track de son EP du même nom sorti chez 2020Vision Recordings en Novembre 2012. Audiojack continue son set alors que quelqu’un lui fait la fameuse blague de « taper sur l’épaule pour qu’il tourne la tête alors qu’il n’y a personne ». Et c’est exactement ce qui se passa. Et oui, les mecs d’Homework ont un sens de l’humour assez particulier. Zip salue chaleureusement Audiojack pendant que Tom se tord de rire. Ils le laissent finir. Audiojack sera longuement applaudi à la fin de son set.

 

 

Homework prend le relai. Duo signé chez Exploited Records (dont une partie du label était passé à Grenoble, cf notre report ici), ils livrent un set House qui débordera sur quelques sonorités Funk. On se doit de citer leurs EPs Fissa Tune et Trumpet Express qui les avaient hissés parmi les meilleurs producteurs de la scène House actuelle. Ce sont aussi de bons vivants : Tom abandonne son partenaire pour aller s’ambiancer avec le public. Rituel ou simple délire, il lancera ensuite un concombre dans la foule. Impossible de rater le remix de Disclosure pour Running de Jessie Ware.

 

 

Il est 5h, soit la fin de la soirée. Homework n’a pas prévu de s’arrêter-là et relancent un track. Le gérant du Transbo, strict sur les horaires, coupe progressivement le son en régie. On n’entendra pendant une dizaine de minutes les classiques « Aller les gars, remettez le son ! » « Une dernière les mecs ! ». Mais quand c’est l’heure, c’est l’heure. Le Club se vide. Nous aussi on quitte les lieux après avoir pris nos affaires, dit au revoir à Homework et remercié l’équipe d’Enover. Dans la voiture, sur l’autoroute, pas de musique. On préfère rester sur une bonne note.

 

Merci à Antoine Nemoz pour l’article et à Closed Collar pour la réalisation du reportage vidéo !

Antoine · Articles du même auteur · Contact · Facebook