Nuits Sonores 2011 Part #3 (ADL 3 & NUIT 4)

Après vous avoir parlé de l’extra! iPod Battle //  de l’INAUGURATION, de l’ALL DAY LONG 1 et de la NUIT 2 // et enfin de la NUIT 3. Nous clôturons cette série de reportages consacrée aux NUITS SONORES 2011 en vous parlant de la ALL DAY LONG 3 : Busy P et ses amis ainsi que de la NUIT4.
۞  Vous le savez, nous étions au marché gare vendredi soir pour la NUIT 3, c’est donc avec 3-4H de sommeil que nous nous sommes rendus à la Piscine du Rhône pour la ALL DAY LONG 3 : Busy P et ses amis. Le soleil était au rendez-vous en début d’après-midi donc on avait sorti les shorts et la motivation !
C’est le groupe d’Ed Banger Records : DSL qui a démarré l’après-midi. Comme à leur habitude, ils ne manquaient pas d’énergie ! Le chanteur met toujours autant l’ambiance et se donne à fond sur scène, malheureusement pour lui, les quelques personnes présentes n’étaient pas aussi motivées que lui (manque de sommeil et probablement manque de bière à 15H de l’après-midi). J’ai donc trouvé dommage qu’ils aient joué en premier, le public n’étant pas assez réactif pour apprécier ce groupe qui se donne toujours à fond et qui est tout de même plaisant à écouter.
D’autant plus que c’est Naughty J qui a pris le relais et même s’il est plutôt doué, je pense que comme nous, la plupart des gens présents n’étaient pas venus pour écouter ce type de musique. Du coup, le temps nous a semblé un poil long durant un instant et il en fut de même pour Gesaffelstein qui ne savait plus où se mettre en attendant son tour de mixer (tandis que “passe le oinj” de NTM passait en boucle depuis à peu près 10 minutes). Bref une fois que le premier épisode hip/hop fut terminé, l’après-midi (et les choses sérieuses) purent commencer.
۞  C’est donc Gesaffelstein (“The French hero of the moment” d’après Tiga) qui a ouvert le bal électro et réveillé le public. Honnêtement, on attendait beaucoup de Gesaffelstein et il ne nous a pas déçus ! Son DJ set était d’une grande qualité, très efficace (comme la plupart de ses morceaux). De plus avec le beau temps et un cadre pareil (cf photo juste au dessus), nous n’avons pu qu’apprécier le spectacle et nos oreilles aussi !
Et comme des images valent mieux qu’un long discours, vous aurez le droit à deux vidéos :

 
 

http://www.b-rob.com/

 
۞ 
Comme vous l’avez peut-être remarqué à la fin de la seconde vidéo, c’est L-VIS 1990 qui a pris le relais. Le jeune producteur londonien a parfaitement rempli sa tâche puisqu’il nous a délivré un DJ set assez nerveux qui nous a gardés en jambes pour la suite. Une belle surprise donc, de voir ce producteur très talentueux sur scène !

 

http://www.b-rob.com/

 
۞ 
En effet, L-VIS 1990 nous a gardés en jambes et il a bien fait puisque c’est DJ MEHDI qui a suivi ! Que dire à part qu’il a enchaîné les tubes dont il est le seul à avoir la recette : pocket piano, jack on the moon, gare du nord… Facile me direz-vous ? Certes, mais qu’est ce que c’est bon ! Et il a bien raison d’en profiter car aujourd’hui, je connais peu de producteurs capables de produire des morceaux tous plus efficaces les uns que les autres et en aussi peu de temps. Cet homme vaut de l’or et ça, Busy P l’a bien compris.

 

http://www.b-rob.com/

 
 
۞ 
Enfin, Busy P et Joey Starr ont clôturé cette après-midi avec un duo assez surprenant ! Le rendu était assez spécial, Busy P a enchaîné des sons plus bourrins les uns que les autres et Joey Starr gueulait par dessus le tout (Brrraa ! Brrraa !) en faisant le show et en remuant le public. Il fallait avoir le cœur bien accroché pour supporter tout ça (à l’image d’un passe le oinj remixé version turbine) et nous avons préféré rentrer nous requinquer pour la NUIT 4 qui n’attendait que nous… On a tout de même beaucoup apprécié le petit speech de Busy P qui a pris le micro (comme à son habitude à Lyon). Evidemment, il a vanné notre équipe de foot mais il a tout de même admis que l’on avait le meilleur festival électro d’Europe (on ne sait pas si il le dit à chaque fois mais on ose le croire) !

http://www.b-rob.com/

 
۞  La suite (et fin) vous la connaissez, c’est la NUIT 4 au marché gare. Probablement, la dernière NUIT que l’on aura passée là-bas étant donné que le lieu sera reconstruit à partir de l’an prochain et donc plus disponible pour accueillir le festival. On était donc prêts à en profiter une dernière fois !
© Nicolas Dartiailh – tous droits réservés 2011 – http://www.nicolas-dartiailh.com/
 
۞  Le premier artiste que l’on a pu entendre était Opti producteur et label manager (de Airflex Labs) lyonnais de talent. Son live, performé en solo, mêlait parfaitement instruments et mix. C’est donc un live plus nerveux (par rapport à ce qu’il a l’habitude de produire) qu’il nous a proposé, inspiré de l’electro berlinoise du moment. Un très bon live donc, dansant et agréable à écouter.

 


© Nicolas Dartiailh – tous droits réservés 2011 – http://www.nicolas-dartiailh.com/
  ۞  Ensuite, nous avons pu voir The Shoes en live également. Leur prestation était à la hauteur de leur dernier LP “Crack My Bones”, c’est-à-dire : excellent ! Les frenchies qui cartonnent Outre-Manche semblaient ravis de jouer sur le festival et ont déployé une belle énergie que le public leur a bien rendue. Le duo est accompagné de deux batteurs, ce qui est assez peu commun et donne tout de suite beaucoup de force aux rythmes et donc à leurs chansons. Beaucoup d’énergie donc et une très belle prestation. Groupe à suivre…

 

 

 

  ۞  Après The Shoes, c’est Discodéine qui a pris le relais sur la scène 4, leur prestation nous a un peu déçu donc je vous avouerai que nous ne sommes pas restés très longtemps. Du coup, on en a profité pour rendre visite à la magnifique scène 1 (cf photo) où jouaient les artistes de Cadenza Records et on n’a pas regretté ! Personnellement, je n’ai vu que Robert Dietz et Frivolous et c’était juste énorme. Ils ont balancé du gros son du début à la fin. Il n’y a eu aucun passage à vide et tout le monde bougeait dans tous les sens. Du pur bonheur, en somme, et quelques amis qui sont restés pour Luciano m’ont confirmé que ça n’a fait que monté crescendo. Excellent label qui aura donc fait honneur à la plus grande scène du marché gare pour sa dernière… 

© Nicolas Dartiailh – tous droits réservés 2011 – http://www.nicolas-dartiailh.com/ 
  ۞  Puis on a terminé la nuit sur la scène 3 avec tout d’abord : Joy Orbison. C ‘est un type qu’il faut voir en live !” m’avait-t-on dit avant mon arrivée sur la scène 3. Je peux désormais vous le confirmer, puisqu’il sagit d’une de mes claques de l’année ! Un live qui monte crescendo, commençant de manière soft par son domaine de prédilection : la UK garage. Au fur et à mesure que le rythme monte, que les percussions se font plus fortes et que les voix vous hypnotisent, il s’écarte de l’univers musical de ses productions. Il laisse alors place à des sonorités plus orientées techno à l’ancienne, voir récente avec entre autre, l’excellent Oliver $ – Doin’ Ya Thang. Ce live fut une véritable  rencontre avec un univers musical qu’il est dur d’étiquetter, et finalement c’est mieux ainsi !



  

© Nicolas Dartiailh – tous droits réservés 2011 – http://www.nicolas-dartiailh.com/ 

 
۞  Et le duo berlinois M.A.N.D.Y a clôturé la nuit de manière magistrale. En effet, M.A.N.D.Y c’est : un visuel hallucinant (comme l’illustre la photo) et un DJ Set parfaitement représentatif de ce qui fait de l’electro berlinoise une des plus pointues en ce moment. C’est une véritable expérience qu’ils nous ont proposée et ils ont su transporter le public ! Les deux DJ semblaient d’ailleurs très heureux de jouer, ils ont même prolongé leur set d’une vingtaine de minutes jusqu’à ce qu’un des organisateurs soit forcé de venir coupé le son ! A voir d’urgence donc.
© Nicolas Dartiailh – tous droits réservés 2011 – http://www.nicolas-dartiailh.com/

 
۞  Mention spéciale à Bot’Ox et The Gaslamp Killer dont j’ai pu voir une petite partie de leurs prestations respectives. Bot’Ox pour la qualité de leur live qui est digne de leur créativité (cf quelques un de leurs chef d’oeuvres musicaux comme Blue Steel) et The Gaslamp Killer (cf photo) pour son énergie dévastatrice sur scène. J’ai rarement vu un artiste aussi barré et qui se donne autant. Le gars hurlait au micro, courait partout sur scène et lançait les sons les plus violents suivis d’une chanson des Beatles : un DJ Set de folie !

 

 
۞  Pour conclure ! Ce fut encore une fois, une très belle nuit au marché gare, très éclectique, de part sa programmation et emprunte d’un brin de nostalgie puisqu’il s’agissait de la dernière sur ce lieu mythique. Pour revenir sur l’édition de cette année, même si beaucoup ont critiqué la programmation en disant qu’il n’y avait pas autant de têtes d’affiches que l’an dernier, nous avons tout de même passé un excellent festival. Quelque part, c’est aussi pour cela que l’on participe à ce genre de festival : pour découvrir de nouveaux artistes et l’on peut affirmer que l’on a pas été déçu. Chaque événement a eut son lot de surprises et d’excellents artistes. Rien à redire donc, on espère juste que l’année prochaine, le festival saura encore nous surprendre pour ses 10 ans (et oui déjà). Il ne nous reste donc plus qu’à vous dire : à l’année prochaine ! 

Jeremy · Articles du même auteur · Contact · Facebook