Nuits Sonores 2013 – Revival

Elle a réuni plus de 103 000 personnes, l’édition 2013 des Nuits Sonores fut un excellent moment que l’on est pas prêt d’oublier. On vous invite donc à en reprendre une dose avec nous, quitte à verser une petite larme ou à ravoir quelques frissons.

 

Cet article vous proposera photos, extraits vidéos, playlists et sets.

 
 

NUITS SONORES 2013 – LE REVIVAL

 

© Nicolas Dartiailh

 
 

JOUR 1 – Mardi 7 mai 2013

 

Tout a commencé le mardi 7 mai au soir, lors de l’inauguration des Nuits Sonores aux Subsistances. L’honneur a été laissé aux femmes d’ouvrir le festival, au programme : Diane, Kid A, P.I.L.A.R et Rag. Nous n’avons vu que le set de P.I.L.A.R ce soir là, excellente sélection qui a su transporter la foule et qui marqua à coup sûr, le véritable lancement des Nuits. On ouvre d’ailleurs notre première playlist avec 2 morceaux extraits de son set.

 

© www.b-rob.com

 

PLAYLIST PARTICIPATIVE #1 – Inauguration + DAYS&NUIT 1 + DAYS&NUIT 2

 
 

JOUR 2 – Mercredi 8 mai 2013

 

La seconde journée de festivité fut marquée (au fer rouge) par deux amis de longue date : Carl Cox & Laurent Garnier qui transcendèrent des Subsistances pleines à craquer, l’espace d’un après-midi placé sous le signe de la Techno. Mythique.

 

© www.b-rob.com

 

La NUIT1 quant à elle fut illuminée par les Red Lights de Mos Def, le “couple” Techno composé de la sexy Sonja Moonear suivi par l’efficace Steve Bug scène 2, le tout s’étant achevé sur un incroyable DJ set de SBTRKT, nous servant la scène UK sur un plateau, avec notamment l’excellent Made To Stray (une montée progressive des plus trippantes) des Mount Kimbie, comme pour nous échauffer avant l’incroyable nuit qui nous attendait le vendredi soir.

 

© www.b-rob.com

 

© www.b-rob.com

 
 

JOUR 3 – Jeudi 9 mai 2013

 

Le Jeudi après-midi fut plus éclectique ! Mise en bouche avec l’electro-pop joyeuse et pétillante du duo Benoit & Sergio, le plat principal fut lui servi par Ryan Crosson grâce à un set entre Techno et House effectué à la perfection, le tout pour arriver au dessert : la House Funky de Seth Troxler qui nous fit danser jusqu’à la nuit tombée, dans la joie et la bonne humeur tandis que d’autres enflammaient les Jardins du Commandant Aubertin.

 

© www.b-rob.com

 

Repos pour nous le jeudi soir, nos jambes étant déjà K.O et la pluie nous ayant découragés de parcourir la moitié de la ville.

 
 

JOUR 4 – Vendredi 10 mai 2013

 

© Nicolas Dartiailh

 

Vendredi 10 mai, le festival avait déjà commencé depuis 2 jours mais le meilleur était encore à venir. Deux ambiances bien distinctes pour deux événements hors-norme : les princes de la Techno le jour (Shifted, DVS1,  Ben Klock) faces aux princes du Future Sound of UK la nuit (King Krule, Disclosure, Jamie xx, Scuba), le tout arbitré par Fritz Kalkbrenner. Mention spéciale à Ben Klock & Scuba qui m’ont fait planer très très haut, je n’ai malheureusement pas pu voir Fritz Kalkbrenner (pour cause de Set Tropicalo-UK délivré par Jamie xx) mais apparemment, c’était aussi une tuerie.

 

© www.b-rob.com

 

Comme nous, vous avez été nombreux à apprécier cette journée, cela s’est ressenti dans votre sélection pour notre playlist participative. Je vous ai donc confectionné une playlist spéciale DAYS & NUIT 3 !

 

PLAYLIST PARTICIPATIVE #2 - DAYS & NUIT 3

 
 

JOUR 5 – Samedi 11 mai 2013

 

Le dernier DAYS nous emballait un peu moins que les autres, nous avons tout de même fait le déplacement pour Andrés qui fut finalement annulé, tant pis, pas de New For U pour nous. Mais également pour Tale Of Us qui nous ont régalés avec un excellent set qui fut ensuite enregistré lors du Boiler Room et que je vous recommande très chaudement car c’est tout simplement parfait.

 

Nous ne sommes pas restés pour Vitalic en mode Disco (sorte de blasphème à nos yeux) et en avons profité pour nous reposer avant le bouquet final de la NUIT 4.

 

© www.b-rob.com

 

Bouquet final, c’est bien le terme qui décrit parfaitement cette dernière nuit de folie durant laquelle nous avons enchaîné les claques sonores de 00h00 à 05h00 du matin.

 

© www.b-rob.com

 

Tout commença avec un live sorti du futur (ou peut-être bien du passé ?), l’association de Pantha Du Prince & The Bell Laboratory, soit la musique électronique et ses basses, associées à un orchestres de cloches. Le résultat était surprenant, un très beau live aux allures de messe (de par la mise en scène et l’aspect “grandiose” des morceaux).

 

© www.b-rob.com

 

Une silhouette discrète, se balançant aux rythmes de sons IDM continua le spectacle. Cette fois, c’est Nosaj Thing qui nous transportait dans une autre dimension, bien loin de notre chère planète Terre. L’entrée en matière interstellaire avec Eclipse/Blue me donna des frissons dont je me souviendrai longtemps.

 

© www.b-rob.com

 

Ensuite, les Spitzer nous ont délivrés un set Techno survitaminé et plutôt kiffant, tandis que Todd Terje & Lindstrom faisaient se déhancher une scène 1 à coups de nu-disco norvégienne, bonne ambiance.

© www.b-rob.com

 

Puis vint le tour d’un des maîtres actuels en matière de House, j’ai nommé : Jacques Greene. Mixant les perles du moment (dont ses dernières prods) avec une aisance et une passion hors-normes (j’ai rarement vu un gars vivre autant sa musique), évidemment, on n’a pas décroché…

 

Après Mr. Greene, ce fut au tour d’Eliphino de faire trembler la scène extérieure. Premier son : Wu Tang, le ton était donné. On a tout de même fait un crochet par Daphni, qui n’a pas su nous convaincre de rester. Nous sommes donc retournés devant Eliphino qui nous a alors scotchés jusqu’à la fin du festival. Un enchaînement de classiques et de grosses basses (de Gypsy Woman de Crystal Waters à Trace de Midland en passant par You Don’t Know Me d’Armand Van Helden), il a effectué un set monstrueux, enchaînant les pépites les unes après les autres et nous émerveillant toujours plus à chaque track. Vous auriez vu notre petite bande, on aurait dit un groupe d’enfants privés de Noël durant 10 ans et à qui on offrirait tout ce dont ils ont toujours rêvé. Probablement l’un des meilleurs set qu’il m’ait été donné de voir. Ultime frustration, il tenta de lancer un rappel une fois son set terminé; nous avons eu le droit aux premières notes de MK - Burning avant que le son ne soit coupé par l’un des orgas : redescente des plus difficiles après 1h00 de pure extase.

 

© www.b-rob.com

 

Enfin, le temps de nous remettre de nos émotions, nous nous sommes rendus compte que Rone jouait toujours sur la scène 1 et qu’il s’apprêtait à lancer Bye Bye Macadam qui fut LE final de ces Nuits Sonores 2013 : apothéose. On se sera rattrapés en écoutant son live enregistré lors du Boiler Room :

 

Cette ultime nuit vous a également beaucoup plu, notre dernière playlist participative lui est d’ailleurs entièrement dédiée. A écouter du début à la fin…

 

PLAYLIST PARTICIPATIVE #3 – NUIT 4

 
 

REPORT PHOTO

 

Pour accéder à toutes les photos officielles, ça se passe par là :

 

Inauguration / Mercredi 08 / Jeudi 09 / Vendredi 10 / Samedi 11
Albums photos sur le Facebook des NS

 
 

REPORT VIDÉO

 

Vous n’en avez pas eu assez ? Je vous recommande la série de reports vidéos réalisée par Club Xtrem (site web) via le player disponible ci-dessous :

 

 
 

BOILER ROOM

 

© Nicolas Dartiailh

 

Enfin, autre fait marquant de ces Nuits Sonores 2013, c’est l’association (pour la première fois à Lyon) avec le Boiler Room où nos artistes locaux ont enchaîné d’excellents sets (téléchargeables gratuitement sur le SoundCloud du Boiler Room) aux côtés de pointures. Voici notre sélection de lyonnais à écouter d’urgence :

 

 

 

 

 

N.B : N’oubliez pas d’écoutez ceux que j’ai parsemé dans l’article, ils sont également très bons !

 
 

TOP

 

© www.b-rob.com

 

Je vous mets ici mes plus grosses claques de cette édition 2013. Pas de classement, ils sont par ordre de passage (prenez ça comme de vives recommandations d’artistes à voir) :

  • Carl Cox
  • SBTRKT
  • Ben Klock
  • Scuba
  • Eliphino

 

FIN

 

© Valentin Snooz

 

Voilà, notre instant nostalgie touche à sa fin, on espère que ça vous aura plu et que ça vous aura rappelé de bons souvenirs. Profitez bien de votre été pour faire un maximum de festoches (histoire de survivre jusqu’à l’année prochaine). Rendez-vous du 28 mai au 1er juin 2014 pour la 12ème édition des Nuits Sonores.

 
 

 

Nuits Sonores : Facebook / Twitter / Site Web

 

Crédit photo (image à la une) : © www.b-rob.com
Jeremy · Articles du même auteur · Contact · Facebook