Marek Hemmann – Bittersweet

Cartable soigné, OK. Stylo plume de compète, check. Grands carreaux seyes et crayons de papier HP, done. Fichtre ! Range ta panoplie de rentrée à deux balles, avec REL c’est l’été toute la vie t’sais. La vie est belle. Du moins quand on parle du dernier album de Marek Hemmann, Bittersweet, sorti au début du mois août, on se permet de faire durer le plaisir. Un peu.  
 
Le producteur allemand von elektronische musik, déjà auteur de You know, Infinity, et aussi d’un autre album sur le même moule intitulé In Between, nous trimballe allègrement dans un registre qui va de la house à la techno (jamais brutale), entre plénitude (Lindwurm) et envie de révolte (Mars). Deux tunes très marquantes et représentatives de cet opus assez remarquable qu’est Bittersweet, jonglant avec nos émotions. De la plus spontanée béatitude à l’envie de vous battre, indestructibles haut perchés sur des sommets électroniques, jusqu’à finalement être triste tout en prenant la défaite avec le sourire (avec la très instrumentale mais néanmoins appréciable song Meadow).  
 
Okay. Il y a certains passages violonisés où Monsieur Hemmann en a un peu trop fait, croyant qu’il se serait si simple de nous faire verser une petite larme (Hooray, Ratis… deux tracks plutôt sympas au demeurant). Mais le beatmaker de Freude Am Tanzen ne s’y est pas égaré plus longtemps, nous souhaitant un agréable voyage avec Endless et Stripped, n’hésitant pas non plus à frapper fort avec Zunder.  
 
Marek Hemmann se paie aussi un petit luxe de hippie anarchiste et propose (on ne s’en plaindra pas) son LP en écoute intégrale sur Soundcloud (player ci-dessous). Tout comme l’ensemble de son oeuvre. Partageur, qui plus est. He shares the beats, we listen.
 
 
Marek Hemmann : Officiel / Soundcloud / Facebook  
Freude Am Tanzen : Officiel

Lkte · Articles du même auteur · Facebook