Complément d’enquête : Les chroniques d’Orphée épisode 1

19 février 2013. OFIVE présente son nouveau magazine musical, les Chroniques d’Orphée, une série de courts documentaires.
Premier sujet : Les musiques électroniques avec les 15 ans du label Versatile.
REL vous a décrypté tout ça et vous livre son complément d’informations!
 
 
Les chroniques d’Orphée sont un carnet de voyages au coeur des musiques actuelles, un arrêt sur image sur notre société vue par le prisme de la musique. C’est à peu près en ces mots que Diane Marois présente sa nouvelle création télévisuelle (dont elle est aussi la jolie voix off).
Le premier épisode revient aux origines du métier de DJ et se demande quel destin vont connaitre les musiques électroniques. Les prochains traiteront des lights designers, de la trap music ou encore du dubstep
 
Pas encore vu et vous avez 12 petites minutes de libre ? Alors découvrez ce nouveau magazine à la Tracks !


 

Envie de plus ? Jetez un oeil aux portraits en 5 étapes des principaux protagonistes que nous vous avons concoctés ci-dessous. Du son, des images, des références, des souvenirs, des évènements
 

 

Daniele Baldelli, grand-père de l’Italo Disco
 

  • Un son : Son DJ set pour Boiler Room le 17 décembre dernier
  • Une référence de l’artiste : Le son new yorkais ramené par ses mentors du “Baia Degli Angeli” (sa première résidence, son premier club), Bob Day & Tom Sison. Un titre fétiche ? Hit & Run de Loleatta Holloway.

  • Une actualité : A l’affiche de l’Unknown Festival en Croatie début septembre (le line up est aguicheur, on vous prévient !)

 

  • Une anecdote : Ou plutôt un souvenir visuel & capillaire. Old school pow’ !
  • Un évènement : Une sombre journée de 1984, le Cosmic Club ferme ses portes. C’est la fin de 5 années de résidence pendant lesquelles Signor Baldelli créa le Cosmic sound, un savoureux mélange de disco/funk/jazz/synthé/reggae/électronique/samba/new wave

 

 
Versatile Records, label pionnier et référence de la French Touch
 

  • Un évènement : Été 1996. Fondation du label & sortie du premier maxi Disco Cubism d’I:Cube.
  • Une actualité : Le remix de High Jinks de Bohemian Groove par Gilb’R (patron de Versatile).

  • Une anecdote :

    Toujours ce même été 1996, sortie du premier maxi du label. L’idée était de coller un sticker sur chaque disque mais l’engouement était lui aussi au rendez vous (il se vendait alors par centaines). La solution fut d’embaucher les gamins du 18° (quartier du studio/bureau du label à l’époque): une sorte d’atelier clandestin au service de l’excellence musicale. [Gilb'R]

 

  • Une référence du label : Un label lui aussi mythique, Warp Records pour le bon mélange des styles.

 

 
Pedro Winter alias Busy P, patron d’ Ed Banger Records
 

  • Une référence de l’artiste : Les Beastie Boys, précurseurs du tout-en-un [musique, visuel remarquable (une preuve avec le clip d'Intergalatic), merchandising ...].

 

  • Une anecdote : Jeune, lors de son premier “DJ set”, pendant la boum de son stage de tennis, il passe What is love ? de Deee-Lite (la face B du célébrisimme Groove is in the heart) devant la fille qu’il veut draguer et se prend un gros râteau. (Elle finit avec le prof de tennis. Classique !)

  • Un évènement : Les 10 ans d’Ed Banger (prochain rendez vous le 3 mai à Londres ou en juin au Sonar) !

 

  • Un son : Busy P – Pedrophilia

  • Une actualité : La sortie (vinyl) des remixes de Cashmere Cat : Mirror Maru & Kiss Kiss revus par Feadz, Kito, G Vump & Busy P lui même.

 
Et sinon ?
 
Dans le thème des portraits de société selon leurs scènes musicales, Jean-Yves Leloup ressort, mi mars, son Digital Magma : de l’utopie des raves parties à la génération MP3. Un essai revu et corrigé sur les habitudes musicales des dernières générations et sur ce qu’elles révèlent sur nous même (ou nos parents/enfants) !
 

Sources : Brain Magazine & Laure Leishman Project (Le Mouv’)
 
Image à la une : Orphée, mythologie, art, orphisme (Les prismes électriques – Sonia Delaunay – 1914)

Pretseilla · Articles du même auteur · Facebook