Kid Kasino

Je vais tenter de vous parler d’un nouveau producteur : Kid Kasino.

En effet, je dis bien tenter car l’adjectif qui décrirait le mieux Kid Kasino est mystérieux.
 
Il est apparu sur la toile il y a un mois, avec un compte soundcloud, trois tracks et un compte facebook avec 0 fans et pas d’actualités. Alors pourquoi écrire un article sur cet étrange personnage me direz-vous. Et bien parce que les trois tracks en question, sorties de nulle part sont juste magiques.
 
On commence l’écoute avec Hittin’ The Jug, de l’Electro Swing classique, c’est-à-dire le contraste entre le sample du Jazz des années 30, avec ses Brass Band et les voix loopées de l’époque, et les sons électroniques et les gros Kick Snare pour faire remuer les hanches des demoiselles et amadouer les amateurs de bass music. Comme dirais Hubert, jusqu’ici tout va bien.

On tombe ensuite sur Sore Feet, encore de l’Electro Swing, un bon sample, de bonnes basses. Puis on sent un drop monter, et là l’ambiance années 30 disparaît pour laisser place à de violentes wobbles qui viennent nous secouer et nous laisser bouche bée. Les cuivres reviennent, l’enchainement est parfait et la track continue jusqu’à la fin avec ce sublime mélange de wobble et de Swing.
 
Enfin, on se retrouve face à Cool Down Papa. Comme la précédente, on commence de manière classique. Les wobbles arrivent plus rapidement que précédemment, et comme pour finir en beauté, Kid Kasino vient nous poser un sample de voix de femme, et repars de plus belle sur des wobbles, époustouflant.

Voilà, je viens de passer 12 minutes magiques et je suis désespéré de ne pas pouvoir m’en mettre plus sous la dent. Je n’ai plus qu’à m’abonner et à attendre que Kid Kasino ressorte de l’ombre pour me transporter à nouveau.
 

Maleck · Articles du même auteur