Weirdd

 
Weirdd, Florent Hadjinazarian de son état civil, est co-fondateur d’un des labels lyonnais les plus respectés du moment : Dawn Records. Il est également le directeur artistique de celui-ci, et nous explique à travers cette interview sa relation avec celui-ci mais nous fait part également de ses projets personnels que cela soit à travers l’art mais également la musique. On aime Weirdd pour sa curiosité et sa tendance à toucher un peu à tout. Il touche à tout oui, mais avec talent.


Tu habites désormais sur Paris mais tu as tout de même un rapport particulier avec Lyon, ville que tu connais également beaucoup d’un point de vue musical et culturel, peux-tu nous l’expliquer?

J’étais à la base sur Lyon pour mes études d’art, et nous étions une petite troupe, qui trainait autant au Grrrnd zéro que dans des squats punk, garage et métal que dans les clubs comme la Plateforme, le Dv1, le Ninkasi etc… Forcément nous étions adepte des Nuits Sonores, car ils ont su mélanger le clubbing et la scène indé.
Les rencontres que j’ai faites dans cette ville et l’énergie que j’ai pu y trouver a vraiment poussé Dawn a venir poser sa petite pierre a l’édifice musical français.

 
Tu as créé Dawn Records avec deux amis il y a maintenant 5 ans, comment vous et venue l’idée et pourquoi?

Nous étions trois a la base, Florent Frizet et Guillaume Décès, mais Florent est parti par la suite pour s’investir dans son travail personnel.
Depuis 2009, on roule notre petite bosse, sur une route parfois droite, parfois truffée de nids de poules.
Nous l’avons monté pour les raisons que j’ai cité dans la première question, mais aussi avant tout pour l’amour de l’éclectisme musical, car nous n’avons jamais voulu monter un label étiqueté dans un genre précis.
Pour le moment c’est majoritairement électronique mais dans différents styles, c’est bien pour cela que nous avons choisi le nom de Dawn, une aube n’est jamais la même.

 

Depuis le label s’est créé un joli bout de chemin, sorties remarquées et soirées réussies, quel bilan en tires-tu aujourd’hui?

Encore trop tôt pour faire un bilan, je n’ai pas l’impression d’avoir vraiment fait ce dont je rêve, mais les choses avancent c’est un fait, et j’en suis content.

 
Tu t’occupes intégralement de la partie visuelle du label, (pochettes, fly, clips vidéos), quel est le message que tu veux faire passer à travers ces images?

Il n’y a pas forcement de message en général, chaque clip délivre son propre message qui lui est bien particulier.
Je pense qu’avec Dawn nous essayons de lier le plus possible les artistes et leurs alters ego musicaux ainsi que leur univers respectifs au sein du processus de sortie musicale, même si c’est parfois très dur.
Dawn est une plateforme artistique, autant pour la musique, que pour la vidéo et le graphisme, c’est un label d’images et de personnages fictifs.
Comme beaucoup de label nous attachons une force particulière aux images et non a l’image, nous aimerions que Dawn a l’avenir produise aussi des films, des livres et des plasticiens…

 
Tu as toujours baigné dans l’art visuel, que ce soit la photo ou la vidéo, on a pu d’ailleurs découvrir certaines de tes créations en scénographie, est-ce un domaine dans lequel tu aimerais encore plus approfondir au sein du label?

J’aimerai vraiment oui, mais je n’ai pas encore l’impression de pouvoir encore le faire, car je ne connais pas encore de clubs ou de salles qui soient d’accord pour construire un mur devant la scène ou cacher le dj, ou alors ne serait-ce que de plonger la salle dans le noir total.
Enfin je n’ai pas beaucoup de poid surtout, c’est mon désavantage.
Pour des questions de sécurité, de normes et de conventions, je me sens bridé, mais je sens qu’une brèche peut s’ouvrir.


Weirdd – Installations Visuelles by Weirdd – Nuits Sonores

 
Parallèlement à cela tu fais également partie du label en tant qu’artiste, mais seulement en dj sets ou live, est-ce un choix de ta part?
Comment définirais-tu ton style?
Quelles sont tes références?

Pour le moment, je prends le temps qu’il me faut pour rentrer dans le processus de création d’un ep, j’apprends énormément en mixant quoi qu’il en soit, et en écoutant les artistes de Dawn aussi.
Je fais beaucoup de son a coté, mais je n’ai pas encore l’envie de sortir quoi que ce soit, car je ne me sens pas prêt.
Je suis beaucoup influencé par tout ce que j’entends ou ce que j’écoute, autant les basses d’un transfo dans le métro, qu’une musique de Britney Spears, ou forcément des sorties musicales allant du métal, au drone, a la techno, au rap, aux trucs trop spé, a la musique ethnique, cold wave etc… mais là le dernier truc que j’écoute comme un fou, c’est le dernier Stellar Om Source, cette fille qui faisait des morceaux de 20 minutes avec des nappes perchées, vient de sortir la perle techno/acid/house de cette année !

 
Quels sont les projets futurs de Dawn Records et d’un point de vue plus personnel les tiens?

Pour Dawn, des résidences sur Lyon et Paris, des nouveaux clips, des nouveaux artistes, de nouveaux horizons j’espère…
Me concernant, je monte un petit label très particulier, et je continu mon travail artistique.
Bisoux


Retrouvez Dawn Records sur Lyon dès demain, pour une soirée au Sucre avec comme représentant le talentueux Renart et comme invités de prestiges Mondkopf et pour la première fois sur Lyon Perc, fondateur du label Perc Trax.
 
Event –> In Paradisium x Dawn Records invitent Perc
 
Weirdd : Facebook / Soundcloud / Réalisations artistiques
Dawn Records : Facebook / Website / YouTube / Twitter / Soundcloud

Janick · Facebook