WAEK

 

Aujourd’hui on vous parle d’un jeune groupe lyonnais, les WAEK (anciennement We Are Electro Kids).
Après avoir découvert leurs sons, qui sont tous excellents, on a donc décidé de les contacter et d’en apprendre un peu plus !

 

Comment s’est monté le groupe ? Qui sont les 3 artistes et comment se sont-ils connus ?
WAEK est composé de nous trois : Antoine Pretet, Martin Paillard et Étienne Mangino. Soit deux cousins et un meilleur pote d’enfance. On a toujours été accros à la musique. Puis un jour, pour rigoler, on a tenté de sortir un son en utilisant le logiciel Reason. Et de fil en aiguille ça s’est concrétisé. On tient à préciser qu’on est un peu dispatchés en ce moment : Etienne à Lyon, Martin à Chambéry et Antoine à Madrid. Les conditions ne sont donc pas optimales pour bosser mais on s’en sort.



Pourquoi avoir choisi ce nom ?

Parce qu’on était ivres ! We Are Electro Kids c’est venu tout seul quand on avait 15 ans. On a grandit, donc le côté kids on l’a laissé de côté, on a compressé en WAEK. A ne surtout pas confondre avec ” weak”, ce serait mal nous connaitre.


Quelles sont vos influences ?

En ce moment The Twelves, Moullinex, Bag Raiders, et plus anciennement Fred Falke, Alan Braxe, Patrick Alavi. On aime l’électro qui pulse, mais surtout mélodique, harmonique. Il faut pas oublier que c’est de la musique avant tout.


Votre actualité ? Vos projets ?

Depuis un an, après une mauvaise expérience avec un label on avait un peu mis cette histoire au placard. Puis on a rencontré notre manager il y a 2 mois, il nous booste et nous pousse vers le haut. On a repris du poil de la bête, et Course Poursuite en est l’illustration. Pas mal de projets cools en cours donc, on a notamment fait la bande son de Board’Airline (dispos ICI), vidéos qui buzzent bien la toile. D’autres projets, du style assez axés audiovisuelà venir, ainsi qu’un remix de Course Poursuite par The Noisy Freaks.



Avez-vous fait quelques soirées ? En avez-vous de prévues ?

Grande question ! On a fait deux ou trois soirées privées, dont une à Lyon avec nos copains Destronics. Rien d’extraordinaire donc, c’est compliqué vu qu’on est tous dans une ville différente. On passe notre temps à produire en fait !
 

 

Voilà ! On espère que ça vous a plu, en tout cas nous on adore ce qu’ils font et on espère qu’ils iront loin.
On leur souhaite plein de bonnes choses et on leur dit à bientôt !
Jeremy · Contact · Facebook