Swarm Prod


Il y a peu, j’ai été contacté par le collectif Swarm Prod, qui se définit comme une association pour la promotion et la diffusion musicale située sur Lyon. Ayant déjà été convaincu par les excellentes mixtapes de Mathieu Besset, membre du collectif, et étant naturellement intrigué par une telle présentation, j’ai voulu en savoir plus sur cette bande de potes plutôt prometteuse.
 
Je vous invite à découvrir Swarm Prod avec moi, à travers quelques questions sur leur passé, leur état actuel et ce qu’ils nous réservent pour l’avenir ! Vous retrouverez, en fin d’interview, une playlist composée de morceaux des artistes du collectif ainsi que des artistes qui les ont inspirés.
 
 
 
Tu gères Swarm Prod, est-ce que tu en fais également partie en tant que muisicien?

Mathieu Petel : Oui tout à fait ! Si tu veux, j’ai toujours fait de la musique, cela fait 15 ans à peu près, j’ai fait pas mal d’instruments et de styles avant de me tourner il y a 4 ans vers la musique électronique. J’ai monté Swarm avec des amis , vu que c’est une association loi 1901 je me suis proposé président et depuis j’endosse ce rôle là. J’officie sous le nom de Bluebolt.

 

Pour en revenir à Swarm Prod, comment définis tu cette association ? Est-ce un collectif, un label ?

Je pense qu’aujourd’hui nous sommes vraiment un collectif plus qu’autre chose, grâce à la diversité des membres.

 

Est ce que tu peux justement présenter ces différents membres avec leurs styles ?

Il y a Mathieu qui est un DJ très pointu, son crédo de set hivernal sera plutôt orienté Acid-House et Disco. Puis il y a Mily (Pierre) un très bon DJ aussi mais plus orienté Turbine Electro/Disco, il fait également un peu de production lorsque le temps le lui permet. Ensuite nous avons les Jezz at Home, un inséparable duo de DJ’s totalement Funky/Soul/Hip-Hop. Ils ont déjà plusieurs productions à eux d’excellente qualité et finalement très orchestrales et analogiques. Récemment nous avons accueilli Juan Bandigga, tu peux le trouver sous le nom de Turkish D, il vient de Palmwine Record. C’est un digger fou fan de sons Afrobeat rares et tropicaux, il organise souvent des soirée tropicales sur Lyon. Il est aussi sous un nouveau nom pour faire découvrir le Post-Dubstep qu’il affectionne tout particulièrement via ses sets de DJ.

 

Et lui il produit également ?

Ça ne saurait tarder si j’ai bien compris, mais pas encore ! Il y a également Chérubin, qui lui produit exclusivement des sons typés Abstract Hip-Hop, Glitch. Pour l’instant il est en sous marin, il n’a encore souhaité diffuser son travail car c’est un perfectionniste. Mais d’ici à quelques semaine ce sera chose faite, il est assez discret sur son travail. Ensuite, je parle un peu de moi quand même (Bluebolt), je ne suis pas DJ, je ne fais que du live à partir des sons que j’ai créés.

 

Tu te sens proche de quelle mouvance ?

J’essaie de faire de l’Electro “visuelle”, de transporter des images et des histoires au travers que quelques chose qui pourrait être appelé “trash” bien que je ne me sente pas vraiment appartenir à ce type de musique électronique. Je ne me sens pas vraiment appartenir à l’electrotrash mais je crois que c’est une étiquette qu’on peut me coller pour faciliter un peu les choses. Ce style est vite mal jugé, surtout qu’un final je n’en écoute pas vraiment.

Y’a-t-il des membres « non-DJ » ?

Chez Swarm, nous avons également la chance d’avoir un “Directeur artistique” (je me la raconte là non?), responsable des lookbooks interactifs “La Moue”, il s’occupe de la charte graphique, du webdesign et de l’image. D’ailleurs nous travaillons actuellement sur un site d’un genre un peu particulier pour le collectif il sera opérationnel à la fin du mois. Surprise surprise je l’espère !

Quelle était l’idée d’origine derrière swarm prod ? En commencant déjà par le nom, que signifie-t-il ?

L’idée de base c’était s’associer entre Dj et producteurs amis pour jouer ensemble et se remixer entre nous, un départ très simple et naturel en fait. Puis les choses ont évoluées, nous avons intégré de nouveau membres et l’asso de potes est devenu un collectif avec plusieurs entités (photographe et blogueur également) qui ne demandent qu’à se dévoiler. Finalement le nom convient parfaitement, ça veut dire “essaim”, et aujourd’hui plus qu’avant nous sommes bien un essaim d’artistes réunit pour jouer, se promouvoir, inviter d’autres artistes sur des évènements et produire.

 

Quand est-ce que le collectif a été créé ?

Il y a un an au mois de décembre donc nous sommes relativement jeunes, voir très jeunes. mais concrètement nous avons vraiment pris un nouveau départ depuis cet été en Août.

 

Envie de passer à un projet plus sérieux ?

Oui c’est exactement ça ! Nous avons désormais les outils et les compétences pour passer à quelques chose de sérieux, mais toujours tranquillement, hors de question de griller les étapes ! Notre but dans un premier temps est de montrer notre visage à Lyon principalement, mais des projets ailleurs en France sont déjà en cours ! Tranquillement comme je l’ai dit plus haut ! (Rires)

 

Justement, que nous réserve Swarm Prod à l’avenir ? Comment va s’exprimer ce renouveau dont tu parles ?

En fait c’est un peu l’essence de Swarm cette diversité qui existe chez nous entre les Dj, Producteurs et ceux de l’image donc nous avons décidé de relier tout ça de façon cohérente sans jamais s’enfermer dans une seule ligne de conduite. En fait nous sommes un peu secret sur l’avenir je dois dire ! Mais pour du concret, déjà en terme de dates, nous serons d’abord les invités de l’émission Line Up sur Radio Pluriel le 29 novembre, puis nous avons carte blanche au Gonzo Bar tout le week end du 09 et 10 décembre, le 25 novembre nous faisons un tour à St Etienne invités par l’Accordéon et Mathieu Besset sera au Club 1080 (St Etienne aussi) le 2 décembre. Puis, retour au Gonzo Bar le 20 décembre pour une émission spéciale assos lyonnaises. Voilà pour la fin de l’année, début 2012 reste encore plein de confirmations, je préfère ne pas trop m’avancer encore ! Sinon les Jezz at Home sont également résidents de l’Obamo Café, tu peux les retrouver une fois par mois, voire deux, là bas.

 

Et au niveau du nouveau site, que peux tu nous révéler dessus ?

Je peux juste te dire que le site sera visuellement intéressant, en considérant que nous vivons à une époque ou 90% des gens écoute de la musique sur Youtube, nous avons tiré parti de ça ! Cela permettra de mettre les artistes de Swarm en valeur, mais le site pourra, je l’espère, pousser un peu plus les gens à rester un moment dessus pour se tenir au courant des actualités de ceux qui ne font pas de musique mais restent d’importants membres du collectif.

 

Tu peux rappeler les évènements marquants de swarm prod ?

En dehors de la création de Swarm, nous avons eu une scène juste pour nous en plein sur la Place Louis Pradel le soir de la Fête de la Musique. C’était assez inespéré et les conditions climatiques étaient catastrophiques ! Mais nous avons tenu bon et je crois qu’à 22h nous étions encore les seuls à jouer dehors à Lyon ! Ça nous a beaucoup soudé et puis ça nous à fait comprendre l’importance d’avoir un collectif, qu’on avait envie de quitter nos chambres de nerds pour faire des trucs plus sérieux. C’est devenu grandement possible grâce à l’arrivé de Kévin (Directeur Art.) en juillet et par celle de Mathieu Besset en Septembre.

 

Ce soir là, c’était vous les orga ? Pour ce qui est du collectif d’ailleurs, vous êtes simplement une réunion d’artistes, ou aussi des organisateurs (réguliers ou non) ?

Oui c’était nous ! Et ça a été une rude épreuve, la scène était prévu pour un truc genre Melting Sound ou j’étais invité et, une semaine avant la date, l’orga a tout annulé… sauf la réservation de la scène ! On a donc du se transformer en organisateurs en 5 jours ! Pour l’instant, considérons que nous sommes une réunion d’artistes, mais nos projets nous mèneront à faire de l’orga parce que nous avons envie de pouvoir jouer ensemble parfois et inviter des artistes que nous aimons. C’est une chose que nous laissons de coté pour le moment.

 

De qui es-tu proche ou te sens-tu proche à Lyon ?

Je bosse actuellement sur un EP pour mes potes de French Electronic Record, (mais c’est top secret), je m’entends très bien avec les deux compères de Line Up aussi et en ce moment je mange un hamburger avec Nicki de la Plateforme. Il y aussi le créateur du site “lyon-sortie” qui est un proche. Mais sinon, je dois avouer que je n’ai jamais cherché à me faire des contacts parce que je ne pensais pas que nous prendrions ce tournant et aujourd’hui, je dois aller à la rencontre des gens pour parler un peu de nous, c’est assez bizarre et inhabituel mais c’est comme ça que les choses se mettent en route.

 

Si tu devais me donner une playlist, qui plongerait dans l’univers swarm prod, une sorte de pack découverte, initiation avant de découvrir réellement tous les artistes. Tu demandes à chacun de tes artistes un morceau (pas de lui) et tu completes avec un morceau à chacun.

Oui sans problème ! Je ferais une playlist avec quelques titres de chez nous et puis des titres qui ont donné envie à ceux de Swarm de faire partie de l’aventure aujourd’hui !

 

Si tu as un mot à dire pour la fin !

FOURCHETTE

 

Retrouvez la playlist Swarm Prod :

 
Mathieu Besset:

Richard Rossa – the cosmic cat
Regrets – je ne veux pas rentrer chez moi seule
 
Mathis:

Everydayz – so what
Dj Egadz – Have some guts kid (matterhorn remix)
 
Bluebolt:

Monsieur adi – fire fire fire
Kn1ght – reboot
 
Mily:

Midnight Marauders – Dance potion (original mix)
Mily – Two nights
 
Jezz at Home:

Jezz at home – Long time no see (instrumental)
Kraak & Smaak – squeeze me
 
Juan Bandigga:

Dark sky – Speeding blue
Synkro – Here’s your
 
Dandy Beat:

Flying Lotus – Fall in love
Gramatik – dream big
 
————————————————————-
 
Contacts :

Swarm Prod : Page Facebook
Mathieu Besset : Facebook // Soundcloud
BlueBolt : Facebook // Soundcloud // Twitter
Jezz at Home : Facebook // Soundcloud // Official.fm
Mily : Facebook // Myspace // Soundcloud // Official.fm

PH · Contact · Facebook