Flying Lotus – Until The Quiet Comes

Flying Lotus (l’un des nombreux prodiges du label Warp Records) a sorti son 4ème album intitulé Until The Quiet Comes début octobre et je dois dire que j’ai été soufflé.
 
Steve Ellison alias Flying Lotus est un producteur de Hip Hop expérimental et un DJ originaire de Los Angeles. Neveu de la pianiste de Jazz Alice Coltrane (épouse de John), on peut dire que la famille a une certaine fibre musicale.

 

Cet album a reçu une campagne de promotion sans précédent, je pense notamment au teaser intitulé Small Moments (qui a fait très rapidement le tour de la blogosphère électronique) et qui nous avait tous bluffés, plaçant nos attentes très très hauts par la même occasion. J’ai rarement vu un teaser aussi bien réalisé. Les extraits de chaque morceaux ont bien évidemment été parfaitement choisis, tout comme les vidéos qui collent parfaitement aux sons. Le tout filmé avec un rendu de veille caméra type super8… comme dirait l’un des gars ayant commenté la vidéo sur YouTube : “holy fucking shit this is so hype”.
 

 
L’album compte 18 titres et je ne pense pas mentir en disant qu’aucun des morceaux n’est à jeter.

  1. All In
  2. Getting There feat. Niki Randa
  3. Until the Colours Come
  4. Heave(n)
  5. Tiny Tortures
  6. All the Secrets
  7. Sultan’s Request
  8. Putty Boy Strut
  9. See Thru to U feat. Erykah Badu
  10. Until the Quiet Comes
  11. DMT Song feat. Thundercat
  12. The Nightcaller
  13. Only if You Wanna
  14. Electric Candyman feat. Thom Yorke
  15. Hunger feat. Niki Randa
  16. Phantasm feat. Laura Darlington
  17. me Yesterday//Corded
  18. Dream to Me

 

Flying Lotus a réussi à créer un univers, une unité à partir d’une multitude de sons (et il a vraiment utilisé des sons sortis de nul part), le résultat est bluffant. On se laisse transporter à coup sûr… Until The Quiet Comes fait partie de ses albums que l’on peut écouter en boucle, d’une traite et en commençant par n’importe quel track, on peut clairement parler de chef d’oeuvre. Même Thom Yorke (chanteur et leader de Radiohead) ne nous contredira pas là-dessus puisqu’il a signé un featuring sur le morceau Electric Candyman.

 

Je ne vais pas m’étendre sur chaque morceau, car chacun d’eux est un trip différent et ils valent tous le détour. Mentions spéciales (tout de même) pour All In (voyage dans la nébuleuse), All The Secrets (prod. à la James Blake que j’adore), DMT Song (trip sous LSD), Hunger (dont la transition à 2:22 me rend littéralement fou et dont la beauté et la mélancolie en font clairement mon coup de ♥) mais si vous en avez l’occasion, par pitié, écoutez tout !

 

A ce sujet, pas de stream officiel disponible. Vous pouvez écouter des previews et/ou acheter l’album sur Bleep.com ainsi que sur iTunes. Plus d’infos sur le site de Warp Records.

 

Mais comme je vous chouchoute, je vous ai concocté une petite playlist à partir des morceaux leakés sur YouTube et SoundCloud mais je ne sais pas combien de temps ils resteront disponibles (alors profitez vite).

 

 

Un petit BONUS pour terminer, il s’agit d’un court métrage réalisé par Kahlil Joseph et mettant en image quelques musique de l’album. 3 minutes 50 de poésie mêlant à merveille musique et image, de l’Art à l’état pur… (à regarder en HD)

 

Flying Lotus : Facebook / Twitter / SoundCloud / YouTube / Website

Warp Records : Facebook / Twitter / SoundCloud / Website

Jeremy · Articles du même auteur · Contact · Facebook