Emika – Chemical Fever (Re-edit)

Nouvel EP de Emika sur Ninja Tune et encore une fois nous avons le droit à cette atmosphère sombre et à ce gros travail sur la voix, une voix répétée, transformée, torturée pour un résultat très agréable.

 

Après avoir grandie à Bristol, Emika est partie travailler à Berlin en tant que sound designer pour Native Instruments. Elle est à notamment l’origine de la compilation Fünf qui célèbrait les 5 ans de Ostgut Ton. Elle avait enregistré tous les sons possibles et imaginables de la fameuse usine Berghain pour en faire une bibliothèque sonore ensuite utilisée par les artistes pour aboutir aux morceaux présents sur cette compilation.

 

Ma première rencontre avec cette jeune femme était ce remix de Count Backwards par Marcel Dettmann et ses trois minutes un peu étranges. Le morceau original, tout aussi excellent, avait une voix qui peut rappeler celle de Ellen Allien. Les morceaux d’Emika sont souvent lents, sombres, avec de grosses basses, on sent les influences dubstep. Ce qui fait surtout le charme de ses morceaux: c’est sa voix et c’est le cas avec ce morceau Chemical Fever (Re-edit) tiré de son dernier EP. Après une magnifique introduction où une voix se perd dans une sorte d’écho saccadé accompagné ensuite de lourdes résonances, tout se met en place pour le moment où elle pose enfin sa voix (sans écho ni saccade) vers 3:20.

Vous pouvez également retrouver sur cet EP le remix de Tommy Four Seven qui comme à son habitude produit une techno très brutale.

 

Emika: Facebook / Soundcloud / Twitter 
Ninja Tune:
 Facebook / Soundcloud / Twitter

Timothée · Articles du même auteur · Facebook