Dr Gonzo de Crookers

Aujourd’hui j’ai décidé de vous parler de la famille et oui ! On a beau être lyonnais, nos ancêtres ne l’étaient pas forcément. Direction l’Italie donc, car je vais vous parler des Crookers et de leur dernier album Dr Gonzo sortie le 27 octobre dernier.

 

Âmes sensibles s’abstenir ! C’est le premier conseil que je vous donne. Les deux italiens reviennent en force et avec un objectif : vous faire danser. Les morceaux pulsent, ils sont saccadés, presque violents et cela a été annoncé d’emblée !

Les 3 premiers morceaux produits avec Savage Skulls leurs ont donné envie de “revenir aux clubs, aux dancefloors, à quelque chose de plus pop, plus brut” comme nous l’explique le duo dans le documentaire (disponible juste au dessus).

 

Pas question de s’encombrer de sens ou de conceptualisation de la musique, tout ce qui comptait était de faire des tracks efficaces en club. Ils se sont donc entourés de nombreux producteurs comme Style of Eye, Surkin ou encore Bobmo pour produire des sons lourds qui sauront ramené le “fun à l’italienne” dans vos soirées.

A l’image du morceau Hummus (dont le clip est disponible juste au dessus) et dont les basses emportent tout progressivement. Vous l’aurez compris, cet album ne s’écoute pas un dimanche matin en pyjama, en bouquinant au coin du feu. La plupart des morceaux sont assez violents mais l’ensemble de l’album a une réelle cohérence et je pense que pour l’apprécier, il faut aller les voir en club ou en festival et profiter d’un système son parfait tant les basses sont prédominantes.

 

Quelques morceaux sont de vraies pépites à l’image de Bust ‘Em Up (la chanson qui fait ‘du du du du du’, traduction de l’italien ‘biri biri biri biri biri’ et que vous avez probablement déjà entendue en soirée), Springer, Just The End ou encore Get The F**K qui promettent des (re)mixs endiablés. On vous laisse découvrir cet O.M.N.I (Objet Mystique Non Identifié) qui nous arrive tout droit d’Italie :

Jeremy · Articles du même auteur · Contact · Facebook