Concert The Glitch Mob au Nouveau Casino

Descendu du train une heure plus tôt, nous nous retrouvons devant cette scène mythique qu’est le Nouveau Casino (ou New Cas’ pour les intimes). Une heure d’attente dans une rue folklorique ce qui nous permet de parler à quelques parisiennes plutôt stylées.

 

Une fois rentrés dans la salle, le son et l’ambiance étaient présents. Nous étions surpris de voir autant de monde attendre ce groupe, dont on n’entend pas assez souvent parler en France. A base de rap au beat rapide et de morceaux cultes, les Electrik Blast permettent de chauffer la salle comme il faut. Les MC2 prennent la relève quelques temps après, commençant par du rap, mais dérivant assez vite sur du dubstep crade, au son bien trop gras à notre goût : pause clope.

 

Après 3 cancers du poumon dans un fumoir de type placard à balai, nous nous posons derrière la régie son, installée sur la mezzanine, nous offrant ainsi une vue sur le public déchaîné devant le final des MC2.

 

2H30 : tout le monde se resserre devant la scène et les Glitch Mob font leur apparition. Cela commence bien avec un son parfaitement balancé, dopé par une excellente qualité sonore et technique. Les trois artistes se présentent devant nous avec leurs pads inclinés face au public (cf vidéos), donnant une dimension supplémentaire au show puisque cela nous permet de les observer balancer les différents sons qui constituent les morceaux.
 
Les tubes s’enchaînent avec une rythmique et une synchronisation parfaite, le tout dans une ambiance survoltée. Que ce soit avec leur remix de Derezzed des Daft Punk, Beyond Monday ou leur remix de Monday de Nalepa, le public répond présent, envenimé par la puissance du son.



S’agissant du premier concert de leur tournée européenne, on a eu droit à une exclu encore jamais jouée en live. De ce qu’on a pu entendre, on a reconnu des sonorités orientées dubstep, mais tout en restant bien fidèle au son Glitch Mob. Les 3 acolytes reviennent pour un rappel détonnant, passant les morceaux du dernier EP tels que le brillantissime We Can Make The World Stop.


Le show se termine, les Glitch Mob nous ont offert un super live, donnant tout ce qu’ils avaient, allant même jusqu’à rester pendant plusieurs minutes pour serrer des mains dans le public.
 
La surexcitée Missill prend alors place pour cloturer ce concert, en délivrant un set plein d’énergie. Le mot d’ordre : le public doit bouger et il ne faut pas passer plus de 30s d’un morceau ! C’est une artiste qui fait plaisir à voir, elle se donne à fond pour le public, qui le lui rend plutôt bien. Elle aura réussi à faire rester encore une bonne partie de la foule.
 

Bonus :

Les Glitch Mob viennent de sortir il y a quelques jours une mixtape intitulée More Voltage. 1h de morceaux qui ne laissera pas indifférente, en plus, elle est téléchargeable gratuitement.

More Voltage by The Glitch Mob
 
(photo by Chivteam Crew)

Loulou · Articles du même auteur