Burial – Rival Dealer EP

Depuis Untrue (un album qui date de 2007), Burial ressuscite à peu près une fois par an en moyenne en sortant un maxi. Et comme il ne nous avait encore rien mijoté en 2013 et que ça commençait sérieusement à devenir tendu (mais que ça tombait bien), Burial a sauté dans son costume de père Noël pour distribuer Rival Dealer EP aux oreilles de tous ceux qui n’ont pas été sages.  
 
D’abord, il faut savoir que même si on a seulement le droit à trois tracks, on est parti pour 28 minutes d’écoute à deux mètres au dessus du sol. Rival Dealer est un titre bien jungle, qui prend son élan sur une ambiançophobie de folie, à base d’une sirène déchirante et d’un fond sonore saturé qui seront un genre de refrain pour la chanson. Burial y glissera même un petit interlude techno dub (parce qu’il n’y pas de caisse claire dans le drumkit), et on comprend pourquoi chaque titre est une histoire qui dure minimum dix minutes. Puisqu’on terminera sur une note ambient signée de celui qui a collaboré avec Massive Attack (PH en avait parlé ici même).

A l’instar de Come down to us (13 minutes), qui s’ouvre sur un petit riff tout doucement mélancolique couplé d’une voix vocodée un tantinet transcendantale. Avant de radicalement changer d’état d’esprit (j’entends des baleines du Grand Bleu et la chaleur des instruments de l’Orient) dans des couleurs musicales plus conquérantes, avec l’ambiance qui va avec. Et on on se retrouve donc dans la conclusion (positive) d’un titre qui pourrait faire la bande son du Christmas Disney de 2028. Il y a un peu de Moderat dans Burial et inversement.

J’ai en revanche un peu plus de mal à saisir la portée de Hiders, le troisième titre de cet EP. Et aussi parce que cette chronique est déjà longue comme un jour sans pain, il s’agit de remettre le point final de mon propos à Burial en personne, qui s’est exprimé au sujet de Rival Dealer EP.

“J’ai mis mon coeur dans le nouvel EP, j’espère que quelqu’un l’aimera. J’ai voulu que les morceaux ne soient pas intimidants et puissent peut-être aider des gens à croire en eux, à ne pas être effrayés, à ne pas abandonner, et qu’il y a quelqu’un quelque part qui tient à eux. C’est donc comme une incantation angélique qui permet de les protéger contre les gens méchants, les temps sombres et les doutes personnels.”


No comment. Fly.

Lkte · Articles du même auteur · Facebook