Breakbot – By Your Side (Ed Banger)

Le premier album solo de Breakbot sort ce 17 septembre. Alliant à la fois les classiques de l’artiste et des inédits, c’est incontestablement l’album nu-disco à écouter en 2012.
 
Annoncé par la team Ed Banger pour cette rentrée, le premier album solo de Breakbot (Thibault Berland) est donc enfin disponible. Après l’EP One Out Of Two sorti à la fin du mois de mai, Breakbot nous dévoile enfin cet album attendu par les fans depuis son arrivée sur le label de Pedro Winter.
 
On y retrouve logiquement les morceaux qui ont fait le succès du producteur barbu: Fantasy en duo avec Ruckazoid, One Out Of Two et bien évidemment Baby I’m Yours, en collaboration avec le chanteur Irfane.
Ce sont d’ailleurs ces deux interprètes que l’on retrouve sur la plupart des morceaux vocaux de l’album. Si l’on peut regretter d’autres collaborations, le résultat est à la hauteur des attentes. Parmi les titres vocaux inédits, le très funky You Should Know (feat. Ruckazoid) ou les mélancoliques ballades The Mayfly And The Light et A Mile Away (feat. Irfane) représentent la continuité du projet Breakbot: des morceaux aux accents 70′s très poussés, aux synthés sirupeux et aux vocaux soul et funk, qui gardent un aspect moderne grâce à la capacité de Breakbot à faire coïncider nostalgie et modernité. On retrouve également dans cet album une collaboration avec le groupe suédois Pacific! qui aboutit au morceau By Your Side, décomposé en deux parties. Un morceau très pop où Breakbot nous démontre encore une fois tout son savoir faire de producteur nu-disco.
 
Les deux morceaux à ressortir particulièrement du lot sont You Should Know et Why, tout deux chantés par Ruckazoid. Sur le premier, le chanteur nous offre une interprétation très soul, alors que sur le second, l’artiste pousse sa ressemblance vocale avec un certain Michael Jackson à son paroxisme. C’est d’ailleurs cette évocation du King of Pop qui rend le morceaux d’autant plus agréable.


On connaissait la capacité de Breakbot à être également très efficace dans ses morceaux instrumentaux (l’excellent Shades Of Black sorti sur la compil Let The Children Techno pour exemple), et il le prouve encore avec cet album.
Sur les 14 morceaux de l’opus, les 4 morceaux instrumentaux sont remarquables de qualité. Le morceau d’ouverture de l’album, Break Of Dawn, saisit par son groove universel malgré sa courte durée. Le titre Programme, dévoilé au printemps par Busy P, trouve naturellement sa place dans cet album. Il rappelle d’ailleurs le son de nombreux groupes des 70′s-80′s, tels qu’Alan Parsons Project.
A la manière de Sebastian dans son album Total (2011), Breakbot intègre des transitions dans son album via des morceaux instrumentaux courts, tel qu’Easy Fraction, morceau teinté de cuivres soul qui évoque les productions samplées de l’artiste avant son arrivée chez Ed Banger. Enfin, le morceau instrumental Intersection clôt l’album tel un morceau “générique”, sur lequel on pourrait imaginer voir défiler les crédits de l’album.
La conclusion parfaite qui vous donnera envie de réécouter l’album tout de suite derrière!
 


Si cet album était très attendu par les fans, il ne déçoit pas. Efficace, groovy et toujours dans l’esprit revival de l’artiste, il devrait séduire les fans originels aussi bien que le grand public, au delà du cercle des fans de nu-disco. De nombreux morceaux pourraient très facilement faire office de single, notamment Why et You Should Know (mes coups de coeur, vous l’aurez compris!).
Un album qui concilie donc musique de qualité et accessibilité grand public, même si l’on ne ressent pas d’effet de surprise en l’écoutant, puisqu’il reste dans la lignée des titres déja sortis.
C’est tout de même la garantie d’un très bon moment nu-disco!
 

Edition CD et vinyle: Fnac, Amazon (CD), Amazon (Vinyl)
Edition digitale: iTunes, Beatport et Amazon

Thomas · Articles du même auteur · Facebook